Le Parti républicain de l'Arizona cible les «avatars d'anime» sur Twitter, mais ils n'étaient pas prêts à subir la réaction des fans